Vous êtes dans : Accueil > 33 collectivités, 1 territoire > Agey > Sites remarquables > Le Château d'Agey

Haut de page

Le Château d'Agey

Enchâssé entre les collines des Montfeulson, Mont Rond, et Veluzotte, le village d'Agey a su garder l'identité d'un village typique de la Haute vallée de l'Ouche.

Edifié au XVI-XVIIème siècle par la famille Gros d'Agey, alors seigneurs d'Agey, le château se situe au fond du vallon de la Sirène, à l'extrémité est du village, limité au nord par un escarpement rocheux et au sud par la rivière.

Avec Jeanne-Judith d'Agey, abbesse de Prâlon, décédée en 1673, s'éteint le nom des « d'Agey ».Le château qui appartenait à Edme Sommier, Baron d'Ampilly, depuis 1662 devint ensuite la propiété des Mouhy en 1686 avant de passer aux Fuligny-Damas de Rochechouart en 1714.
C'est Marie-Gabrielle de Pons-Pralin, épouse d'Henri-Anne De Fuligny-Damas de Rochechouart, décédée en 1779, qui a dessiné les parterres, pièces d'eau ainsi que les jardins du château remplacés au XIXème siècle par un parc paysager aujourd'hui disparu. Elle avait également réuni dans une construction du parc un cabinet d'histoire naturelle considéré comme le plus riche, et le plus complet de la province. Des plantes rares furent retirées des jardins à la Révolution au profit du jardin botanique de Dijon. En 1785, le château est racheté par Jean-Vivant Micault de Courbeton, puis en 1806 par Charles-Marie-Luc Mareschal de Charentenay. Il est resté dans la famille De Charentenay jusqu'en 1989, date à laquelle il a été partagé entre quatre propriétaires.

Hormis la chapelle aujourd'hui disparue, la disposition actuelle du château et de ses dépendances est identique à ce qui a été attesté au XVIIIème siècle.

Haut de page
eZ publish © Inovagora