Vous êtes dans : Accueil > 33 collectivités, 1 territoire > Pasques > Histoire > Le patrimoine communal de Pasques : son église, son lavoir et ses fours à charbon

Haut de page

Le patrimoine communal de Pasques : son église, son lavoir et ses fours à charbon

* Eglise du XIXème siècle faite et dressée en exécution par l’architecte Jacques Caumont le 8 janvier 1832 . La réception des travaux aura lieu le 25 septembre 1834.
* Le lavoir daté de 1827.
* Les fours à charbon : vestiges métalliques abandonnés en forêt au temps de l’exploitation intensive du charbon de bois.

 

  • L’église rénovée en 2001 a retrouvé son éclat et une nouvelle lumière en son chœur. « L’évocation du temps qui passe » est le thème retenu par le maître verrier Christian Vergnet. Les bleus et les verts des vitraux côté Est traduisent les couleurs froides du lever du soleil. Côté ouest, les couleurs chaudes du couchant sont rendues par des oranges et des jaunes tandis qu’au centre, au dessus du portail, l’artiste a marié les teintes chaudes et froides dans une ingénieuse géométrie.

 

  • Le lavoir présente une intéressante voûte maçonnée, sans charpente, alliant économie et solidité. Construit en 1827 par l’architecte Jacques Caumont, celui-ci rendait compte au préfet en ces termes : « Elle produit un écho qui répète les sons au point que les femmes, lorsqu’il y en a plusieurs qui frappent à la fois ne peuvent plus s’entendre ».

 

  • Les fours métalliques à charbon de bois sont encore visibles en forêt au lieu dit ; la combe de « vaux de roche ». A l’origine, ces fours se composaient de deux cônes tronqués en forme de coupelles métalliques qui s’emboîtaient l’un dans l’autre par une gorge qu’on remplissait de terre pour assurer l’étanchéité et d’un couvercle. Ils resteront en activité jusqu’à la dernière guerre.
Haut de page
eZ publish © Inovagora