Vous êtes dans : Accueil > 33 collectivités, 1 territoire > Sainte-Marie-sur-Ouche > Budget

Haut de page

Budget

Point sur le budget 2017 et l'évolution de l'endettement de la commune.

Le budget 2017 bénéficie des ventes du logement 243 Grande rue et du pensionnat. Cela nous permet dès à présent de diminuer l'endettement de la commune mais aussi de programmer un ensemble d'investissements qui concerne :

  • la sécurité de nos enfants (création d'un chemin piétonnier pour l'accès à l'école et aménagement du parking face à la mairie avec une augmentation du nombre de places de stationnement) ;
  • la prise en compte de la loi sur l'accessibilité des personnes à mobilité réduite dans des établissements recevant du public (création de l'accessibilité et aménagement des locaux de la mairie et de la bibliothèque) ;
  • l'embellissement de la commune (enfouissement des lignes électriques de la rue Haute, notamment).

Cette programmation est faite sans avoir recours à l'emprunt et sans augmentation des taxes en 2017.

Evolution de l'endettement de la commune

Depuis plusieurs années, des travaux et acquisitions d'envergure ont eu pour conséquence une augmentation de l'endettement de la commune.

On se rappellera notamment la traversée de Pont-de-Pany, l'opération "Cœur de village", le bâtiment du camping, l'achat du pensionnat...

Notre équipe municipale s'est fixé pour objectif, dès l'élection, de diminuer cet endettement.

Les travaux entrepris ces trois dernières années se sont réalisés sur autofinancement et subventions, sans recours à l'emprunt.

Par ailleurs, nous avons pu renégocier le taux de notre emprunt le plus important, contracté auprès de la Banque Populaire de Bourgogne Franche-Comté. Celle-ci a consenti de baisser le taux annuel de 5,40 à 1,80 %, sans modifier la durée. Une économie substantielle quand on sait que celle-ci court jusqu'en 2038 !

Enfin, la vente de biens immobiliers a permis -outre l'achat de terrains pour le chemin de l'école- de rembourser par anticipation l'emprunt souscrit pour financer les travaux sur le camping dont le restant dû se montait à 122 400 €.

Haut de page
eZ publish © Inovagora